Projet 2026 – Animation, vie associative et bénévolat

Les projets de l’équipe DOLUS2026 pour les animations à l’année, l’accompagnement de la vie associative et la structuration du bénévolat


Développer le marché du matin place Simone Veil de septembre à juin et place de la Poste pendant la saison.
Danger sur le changement d’endroit pour les consommateurs et les exposants / Réfléchir à la mise en place d’une structure couverte place Simone Veil plus confortable pour les camelots et utile lors des manifestations.

Assurer la même qualité culturelle, artistique et alimentaire pour le marché de nuit du lundi en développant des animations place de la Poste.

Déployer le festival O! les rues avec la Région, le Département et le Centre national des arts de rue pour créer une semaine d’arts de rue dans le 17 fin août.

Continuer le développement de la Cailletière comme tiers-lieux à vocation agricole, sociale

, artistique, sportive et culturelle disposant d’un espace qualitatif de co-working.

Continuer d’entretenir des relations saines et durables avec le monde associatif pour accompagner les différentes initiatives proposées à l’année sur le territoire.

Mesurer et quantifier toutes les actions menées en lien étroit avec les services techniques pour accroître la mutualisation et la transversalité des actions.

Proposer des actions de bénévolat pour permettre aux gens de découvrir des événements de l’intérieur sans pour autant les intégrer dans une association.

Organiser des portes-ouvertes des services techniques et de la mairie.

Mettre en place des navettes lors des événements pour mutualiser les parkings avec le centre Iléo et Intermarché.

Développer des ateliers avec la Sécurité Civile pour proposer des formations de première urgence

Développer la coopération internationale autour des thématiques de la paix et du désarmement nucléaire.

– Adhésion aux réseaux internationaux pour l’abolition des armes nucléaires
– Soutien aux actions nationales, notamment en direction du Parlement, des communes et des maires de France
– Sensibilisation aux risques du nucléaire civil et militaire et à la paix
– Jumelages, notamment avec des villes ou des iles menacées par la montée des eaux et le dérèglement climatique
– Soutien aux actions pour le climat, la biodiversité, contre la pollution
– Échanges scolaires (correspondance, voyages) avec l’étranger
– Accueil d’enfants de Tchernobyl et de Fukushima en séjours de santé
– Accueil de réfugiés, parrainage de prisonniers politiques
– Développement de l’apprentissage des langues, à partir notamment des ressources locales (résidents non francophones)
– Festival annuel autour d’un pays (films, conférences, arts, musique, littérature, gastronomie…)
– Actions concertées avec le CEPMO, le LOCAL, la CdC, d’autres communes de l’Ile ou du littoral

Réunir toutes les parties prenantes dans un comité des fêtes destiné à faciliter l’organisation et la gestion des événements.

A ce sujet, voir l’étude réalisée par Manon Vincent de l’Université de La Rochelle

 


Fermer le menu